L’eau c’est la vie !

Les Sachets de sucre dessinés par EXEM

L’Eau c’est la vie !

L’Association pour la sauvegarde du Léman, en collaboration avec les sucreries Zuckerfabrik Aarberg et Zuckermühle Rupperswil, a lancé en 1989 une vaste campagne nationale de sensibilisation de la population aux problèmes posés par la pollution des eaux. Cette opération a bénéficié de l’appui financier de l’Etat de Genève et du patronage de l’Office Fédéral de l’Environnement. Trente millions de sachets de sucre sur lesquels figurent 12 messages bilingues, illustrés par l’auteur de bandes dessinées Emmanuel Excoffier, ont été distribués aux hôtels et cafés-restaurants de Suisse

sucre1.gif (7779 octets)LES RIVIÈRES NE SONT PAS DES ÉGOUTS !

Et pourtant elles sont trop souvent le vecteur de nos déchets, transformant un paysage idyllique en un décor de film d’épouvante.

sucre2.gif (7326 octets)LES LACS NE SONT PAS DES DÉCHARGES !

Ils accumulent dans leurs eaux et sur leurs rives des déchets de toute nature. Ils sont le miroir de notre société, le réceptacle de nos pollutions. Les activités de loisirs et touristiques en sont affectées.

sucre3.gif (7842 octets)LE LAC EST UN RÉSERVOIR D’EAU POTABLE !

L’oublier c’est mettre en péril une ressource vitale dans un pays, la Suisse, pourtant considérée comme le château d’eau de l’Europe.

sucre4.gif (7308 octets)L’EAU QUE NOUS POLLUONS, C’EST L’EAU QUE NOUS BUVONS !

De cette évidence découle toute notre attitude par rapport à l’utilisation de l’eau ! vecteur de pollution ou ressource d’eau potable. Il faut choisir !

sucre5.gif (6984 octets)NE CONFONDEZ PAS ÉVIER ET POUBELLE !

Les mauvaises habitudes ont la vie dure ! Les éviers et les WC sont-ils bien les lieux où nous devons jeter épluchures, huiles usagées, marc de café, tampons et serviettes hygiéniques, préservatifs, cotons et papiers divers ?

sucre6.gif (8114 octets)USEZ DE L’EAU, N’EN ABUSEZ PAS !

Réduire notre consommation d’eau c’est permettre aux stations d’épuration de mieux fonctionner et aux responsables de notre approvisionnement en eau potable de mieux répondre à nos besoins.

sucre7.gif (7563 octets)N’ENGRAISSEZ PAS NOS LACS !

La production agricole est une nécessité. Mais les progrès en ce domaine ne doivent pas engendrer un apport excessif d’engrais et de produits chimiques à nos rivières et à nos lacs. Il faut que les milieux agricoles maîtrisent cette pollution !

sucre8.gif (7997 octets)MAÎTRISEZ VOS POLLUTIONS !

De l’artisanat à la grande industrie, nos processus de fabrication créent toutes sortes de polluants. De l’individu à la collectivité nous sommes tous concernés. Mieux connaître nos pollutions, c’est mieux les contrôler et les maîtriser.

sucre9.gif (7812 octets)PRODUITS TOXIQUES ! MODÉRATION ET RÉCUPÉRATION.

La chimie élabore de nombreuses substances qui nous facilitent la vie et nous libèrent de divers fléaux. C’est vrai ! Mais il faut utiliser les produits toxiques avec d’infinies précautions, pour notre santé mais aussi pour celle de la faune et de la flore. De petites pollutions peuvent provoquer de graves catastrophes.

sucre10.gif (7014 octets)RENDRE L’EAU POLLUÉE POTABLE NOUS COÛTE CHER !

Autrefois gratuite, l’eau devient de plus en plus chère car les traitements sont toujours plus sophistiqués. Stations d’épuration des eaux usées et stations de traitement de l’eau potable coûtent cher, très cher !

Sucre11.gif (8018 octets)DÉCIDONS LES DÉCIDEURS À AGIR !

Nous disposons d’un arsenal juridique unique pour lutter contre la pollution des eaux. Il faut le mettre en place et le faire respecter. La volonté populaire doit inciter les élus à agir en faveur d’une protection des eaux toujours plus efficace.

Sucre12.gif (6847 octets)ÉCONOMIE – ÉCOLOGIE, MÊME COMBAT !

La qualité de la vie est indissociable de la qualité de notre environnement. De même, une économie saine ne rime à rien dans un environnement malsain.

NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLES DE LA QUALITÉ DE NOTRE EAU. IL NE S’AGIT PAS DE DÉSIGNER DES RESPONSABLES MAIS DE FAIRE COMPRENDRE À CHACUN QU’IL EST UN POLLUEUR POTENTIEL AUSSI BIEN DANS SES ACTIVITÉS INDIVIDUELLES QUE COLLECTIVES, DOMESTIQUES OU PROFESSIONNELLES. NOUS AVONS LA QUALITÉ D’EAU QUE NOUS MÉRITONS.

Laisser un commentaire