Les microplastiques, c’est quoi ?

Des microplastiques dans le Léman

Phénomène avéré au niveau mondial, la pollution des eaux par les microplastiques (taille inférieure ou égale à 5 millimètres [mm]) constitue une des problématiques les plus urgentes à traiter en matière de défense de l’environnement aquatique. Le lac Léman n’échappe pas à ce phénomène. En effet, plusieurs relevés effectués par le laboratoire GR-CEL de l’EPFL prouvent la présence de diverses matières plastiques dans l’eau…

Les impacts sur le Léman

À l’heure actuelle, les conséquences avérées touchent essentiellement la faune lacustre. Oiseaux, poissons et mammifères sont les premières victimes. L’ingestion de débris peut entraîner l’obstruction des voies digestives et/ou respiratoires, et aboutir à la mort dans le pire des cas.

Une autre conséquence moins visible mais tout aussi problématique est l’ingestion des microplastiques par des organismes plus petits, comme le plancton, les moules, etc. Selon un rapport de l’EPFL, mandaté par l’Office fédéral de l’environnement (OFEV)1, l’ingestion est un fait avéré. Toutefois, l’impact dans la chaîne alimentaire, à savoir le phénomène de bioaccumulation, est fortement suspecté mais pas encore prouvé. La métabolisation d’additifs présents dans certaines matières plastiques pourrait conduire les organismes situés plus haut dans la chaîne alimentaire à stocker des composants toxiques. En d’autres termes, l’humain, situé en haut de chaîne alimentaire, pourrait ingérer des quantités très importantes de produits nocifs en consommant des produits du lac, imitant ainsi le même phénomène actuel de bioaccumulation avec divers métaux lourds.

Rapport “Évaluation de la pollution par les plastiques des eaux de surface en Suisse” de l’EPFL.

Que fait l’ASL ?

Le Léman n’échappe pas à ce type de pollution. C’est pourquoi l’ASL a voulu en savoir plus et a mandaté le Dr Julien Boucher spécialiste de ce domaine pour effectuer une modélisation des flux de plastiques dans le Léman. Résultats qui ont été comparé à des donnée de terrain. Un article sur cette étude complète de Julien Boucher est parue  fin 2018 dans la revue scientifique renommée TrAc (Trends in Analytical Chemistry ) et dans l’article paru dans notre revue Lémaniques n°110

Vecteurs de pollution plastique dans le Léman :

  • Eaux de ruissellement
  • Rejets directs
  • Déversoir d’orage
  • Eaux usées
  • Retombées atmosphériques

D’après les résultats, 99% de l’apport de plastique dans le Léman se fait via les eaux de ruissellement ! A noter également que seulement 10% des plastiques déversés dans le lac sont évacués par le Rhône à Genève. Le Léman agit donc comme un bassin de décantation.

Le modèle appliqué dans l’étude prend en compte les spécificités sociaux-économiques et techniques locales et est basé sur le cycle de vie des produits plastiques qui comprend trois phases principales : la production et la transformation du plastique in situ, son utilisation et son élimination. A  chaque phase, des pertes sont possibles et peuvent contaminer le milieu naturel

La quantité totale moyenne de rejets est ainsi estimée à environ 50 tonnes par an dont 60% provient de l’usure des pneus et 20% des déchets sauvages (littering)

Et après ?

Suite à ces résultats, l’ASL a décidé d’organiser le 21 novembre 2019 un workshop en invitant des scientifiques, gestionnaires d’infrastructures ou  responsables d’administrations à se pencher sur la question. Les objectifs sont d’une part d’informer et de faire le point sur l’état de l’art dans notre région et d’autre part de chercher de solutions réalisables dans le but d’initier des projets concrets !

L’ASL a choisi 4 thématiques sur lesquelles les groupes d’experts vont se pencher :

  • Pollution plastique via les eaux de chaussée : poussières de pneu : Que faire pour réduire cette principale source de plastique dans le Léman ?
  • Traitement des eaux : Vecteurs ou frein de la pollution par le plastique dans les écosystèmes aquatiques (lacs, rivières)?
  • Déchets sauvages: Quelles solutions apporter pour minimiser les macro-plastiques (+5mm) dans l’environnement ?
  • Écosystèmes : Quels sont les dangers de la pollution par le plastique ? Transfert via la chaîne alimentaire jusqu’à l’homme ?

Suite à ces ateliers, un rapport de synthèse sera publié et fera l’objet en 2020 d’un colloque ouvert à tous pour y présenter les résultats et informer la population de la situation actuelle dans notre région.

Nous restons à votre entière disposition pour répondre à vos questions sur le sujet. Pour ce faire vous pouvez nous contacter via le formulaire de contact.