N°93 : le retour du Milan noir

Le mois de mars est connu pour marquer le début de la belle saison mais saviez-vous qu’il annonce également l’arrivée du célèbre Milan noir (Milvus migrans) dans le ciel lémanique ?

Cet oiseau est connu pour ses migrations saisonnières : en hiver, il se dirige vers l’Afrique subsaharienne et revient dans nos régions pour se reproduire au début du printemps. Il s’agit d’un rapace diurne qui fait partie de la famille des accipitridés et qui est reconnaissable à sa queue triangulaire. En vol, les parties supérieures sont brun-sombre alors que le ventre et le dessous des ailes sont brun-roux. Il passe difficilement inaperçu avec son cri ressemblant à un hennissement sonore.

Ce rapace se retrouve chez nous majoritairement sur le plateau et est intimement lié au milieu aquatique. Il fréquente particulièrement les abords des rivières et des lacs où il trouve une alternance de milieux ouverts, nécessaires à son alimentation, et de milieux fermés avec de grands arbres pour sa nidification. Réputé pour être opportuniste et charognard, il n’est pas un chasseur hors pair puisqu’il se nourrit majoritairement d’animaux morts. En effet, autour du Léman, il consomme principalement des poissons morts mais peut également tirer profit d’animaux vivants affaiblis tels que des micromammifères (souris, campagnols et rats).

Le Milan noir, un oiseau sociable ?

Le grégarisme (tendance d’un animal à se regrouper en sociétés relativement structurées) est très marqué chez ce rapace. Les Milans noirs nichent souvent en petites colonies et, en fin de période de reproduction, ils se retrouvent dans des arbres pour former des « dortoirs » le soir. Il est fréquent d’observer de grands groupes posés dans les labours où ils trouvent des micromammifères blessés ou sonnés par les machines agricoles. Leur migration est impressionnante à observer car elle se fait souvent en groupe. Lorsque la météo est favorable, plusieurs centaines d’individus peuvent passer sur la région lémanique pendant une seule journée.

Enfin, le printemps rime avec la reproduction de cette espèce, alors, gardez l’œil ouvert si vous vous baladez en forêt et surtout n’oubliez pas de leur laisser un peu d’intimité.

Sources

vogelwarte.ch – Milan noir

oiseaux.net – Milan noir

Le Mag des Animaux – le Milan noir, rapace à la queue en forme de v.

Crédit photo

Légende : Un mâle arrive pour couvrir la femelle © Richard Striebel

Share on facebook
Facebook
Share on email
Email
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

[caldera_form id=”CF5f3154a643a1a”]

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.