English EN French FR
English EN French FR
English EN French FR

N°37 : Le poisson aux 700 dents !

Surnommé le carnassier roi, le Brochet se reconnaît aisément à sa morphologie typique ; corps allongé et gueule en bec de canard, sa longueur oscille en général entre 30 et 70 cm. Cependant, les femelles peuvent atteindre jusqu’à 130 cm et peser plus de 20 kilos ! Ces grandes dames peuvent vivre jusqu’à 25 ans, tandis que les mâles dépassent rarement les 7 ans. Mais la plus grande particularité du Brochet tient à sa dentition redoutable… Avec ses 700 dents extrêmement coupantes et aiguisées, il lui est très facile d’attraper les proies qui passent à ses alentours. Sa mandibule inférieure est munie de grosses canines, alors que son palais et sa langue sont couverts de petites dents, toutes dirigées vers l’intérieur. Cette originalité lui permet de piéger ses proies, sans leur laisser d’échappatoire. Cependant, cet avantage peut se transformer en fatalité… En effet, si le Brochet se montre trop gourmand en attrapant une proie trop imposante, il risquera de mourir étouffé, dans l’impossibilité de rejeter la proie de sa gueule.

Comme tout poisson, le Brochet détient un système de détection des vibrations et variations de pression appelé ligne latérale. Grâce à ses cellules sensorielles, le Brochet peut déterminer précisément la provenance d’un stimulus, et même évaluer la vitesse et distance d’une proie en déplacement, sans même l’avoir aperçue…

Le frai du Brochet a lieu bien après celui de la Truite, en débutant fin février jusqu’au mois de mai. On peut compter la quantité prolifique de 20’000 ovules par kilo de femelle, soit 400’000 ovules pour une femelle de 20 kilos. Ceux-ci se collent aux characées, des macroalgues et éclosent 12 jours après que la température ait atteint les 11°C. Avec la réduction des quantités de phosphates dans le Léman, les characées ont recolonisé le lac, permettant ainsi de fournir au Brochet des nouveaux sites de pontes et des cachettes pour sa chasse. Dès 4 ou 5 semaines, le jeune Brochet ne se contente plus de plancton et de larves d’insectes, mais devient piscivore en s’attaquant aux jeunes alevins d’Ablettes ou Gardons, et peut aussi adopter un comportement des plus cannibales vis-à-vis de ses congénères.

Informations tirées des sites ;
https://www.lemanpeche.ch/poissons.php
http://foudepechetnature.over-blog.com/2017/01/vous-pensiez-tout-savoir-sur-le-brochet.html
https://pecheur-nyon.ch/les-poissons-du-leman/brochet-esox-lucius.html

Crédit photo : ©Krzysztof Niewolny

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Retour haut de page

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.