Actions

Pour un Léman sans jet-ski

7969526408_0c41e72558_b

L’ASL se bat activement contre la présence des jet-skis sur le Léman. La pratique de cette activité est interdite en Suisse sans exception depuis plusieurs années. Le côté français a, en revanche, connu une série de changements dans les textes de lois au cours des dernières années. L’ASL fait partie, avec d’autres associations françaises, d’un collectif qui s’est déjà battu avec succès en 2014 contre l’autorisation du Jetski sur la partie française du Léman. Cependant, le tribunal administratif de Grenoble a abrogé les deux derniers arrêtés préfectoraux qui en interdisaient la pratique. Au vu de ce revirement de la justice, le groupe va intervenir contre cette décision.

Continuer la lecture

Des microplastiques dans le Léman

Phénomène avéré au niveau mondial, la pollution des eaux par les microplastiques (taille inférieure ou égale à 5 millimètres [mm]) constitue une des problématiques les plus urgentes à traiter en matière de défense de l’environnement aquatique.

Le lac Léman n’échappe pas à ce phénomène. En effet, plusieurs relevés effectués par laboratoire GR-CEL de l’EPFL prouvent la présence de diverses matières plastiques dans l’eau. L’ASL désire mener une étude sur les sources potentielles de pollution du lac Léman par ces microplastiques.

microplastiques

Les échantillons seront triés par le laboratoire GR-CEL de l’EPFL selon le type de plastique.

Continuer la lecture

Pour plus d’infos, vous pouvez vous rendre sur le site internet Net’Léman. 

Net’Léman est une action de nettoyage des rives et des fonds du lac Léman qui réunit des plongeurs et bénévoles à terre de tous âges et horizons, dans le but de préserver la beauté et la santé du lac Léman. A chaque édition entre 10 et 20 tonnes de déchets sont récupérés avant d’être triés et si possible recyclés!

Berges, ports, débarcadères, quais, plages et tous les lieux les plus fréquentés durant l’année sont passés au peigne fin, car les déchets ne connaissent aucunes frontières.

logo_netleman_sm

Continuer la lecture

Opération Rivières Propres 3

Vous pouvez consulter dès à présent la carte interactive de l’Opération Rivières Propres.

L’ASL a repris son bâton de pèlerin sur le terrain et a effectué avec le soutien de bénévoles et de civilistes un nouveau passage sur les 232 rejets identifiés lors de la campagne 2. Les mêmes analyses que lors de la première phase ont été pratiquées afin  de comparer les résultats d’aujourd’hui à ceux obtenus précédemment.

Voici la présentation des résultats en image

Pour plus d’informations sur les différentes phases du projet ORP3, consulter le Lémaniques n°97, ORP3 et microplastiques. Continuer la lecture

ORP – une action toujours d’actualité

ORP est une large opération qui a duré plus de 10 ans (de 1990 à 2002) et qui avait pour objectif de dresser l’inventaire de l’ensemble des tuyaux dont les rejets polluants sauvages étaient susceptibles d’affecter la qualité des eaux de toutes les rivières du bassin versant du Léman.

2000 bénévoles ont ainsi parcourus des secteurs de rivières, munis d’un kit d’analyse et d’une fiche d’identification, ce qui a permis d’inspecter 8’300 km de rivières et 20’143 tuyaux (voir archives). Sur ces 20’143 tuyaux:

  • 6’077 tuyaux polluants, ou suspects de pollution et qui ont été répartis en 3 catégories (2254 incontestablement polluants, 1390 très probablement polluants, 2433 pollutions à confirmer)
  • 7’421 dépôts de déchets de toutes natures.

Par ailleurs, 985 dossiers détaillés ont été envoyés par l’ASL à 493 communes lémaniques, ainsi qu’aux administrations fédérales, départementales et cantonales.

15 ANS SONT PASSÉS….

L’ASL estime qu’il est important de continuer à surveiller de façon régulière les tuyaux potentiellement polluants dont les rejets pourraient être déversés dans les rivières du bassin versant du Léman.

en partenariat avec des entreprises ou dans le cadre d’activites pour les jeunes

Ainsi depuis 2004, l’ASL organise des actions clé en main d’environ 1/2 journée, pour des entreprises, maisons de quartiers, écoles. Au programme : choix d’un secteur, répartition des équipes, distribution des kits, chasse aux tuyaux polluants, observation de la faune et de la flore, une énigme à résoudre…

ORP

Si cette action vous intéresse, contactez-nous afin de définir avec un secteur privilégié et susceptible de cacher quelques tuyaux qui auraient échappés à notre vigilance…

L’ASL part en guerre contre les envahisseurs

Le prospectus illustré par Buche

Cliquez sur l’image pour voir le prospectus en détails !

 

Vous avez sans doute tous déjà vu un de ces massifs végétaux exubérants au bord du lac, le long d’une rivière ou sur le flanc d’un talus, formé de hautes tiges munies de belles et grandes feuilles vertes? 

Si on peut leur trouver quelque esthétique plaisante, il n’en reste pas moins que la plante, nommée Renouée du Japon, n’est pas une espèce indigène. Son caractère pionnier facilite son maintien au détriment des espèces locales.

En effet, elle présente une fâcheuse tendance à envahir irrémédiablement les terrains et à empêcher toute autre espèce de se développer. Les rives de lacs, de rivières et autres talus se voient rapidement recouverts d’une masse végétale uniforme durant la belle saison puis présenter un paysage bien triste de tiges sèches laissant la place à un sol nu durant l’hiver.

Caractéristiques de la Renouée du Japon

 

 

 

 

  • une croissance très rapide (jusqu’à 3 ou 4 centimètres par jour; 3 mètres en quelques semaines) ;
  • des rhizomes traçants permettant une repousse massive après l’hiver ou une coupe et un bon étalement au sol ;
  • une repousse, ou bouturage, à partir de très petits fragments de plante, comme un bout de tige ou de racine ;
  • l’émission de substances toxiques pour empêcher le développement des autres plantes et prendre le contrôle ;
  • le fait que, originaire d’Asie, elle ne subit aucune attaque de parasites sous nos latitudes ;
  • un seul point faible : elle n’aime pas l’ombre.

 

Mobilisez-vous !

Des belles équipes de bénévoles !

Vous avez à cœur de vous mobiliser pour nous aider dans cette entreprise de longue haleine pour lutter contre ce fléau que représentent les plantes envahissantes? L’occasion aussi d’une occupation en plein air bonne pour la santé et, pourquoi pas, de rencontres et de partage!

Toutes les forces de travail sont donc les bienvenues pour assurer une régularité des interventions. Une mobilisation générale pour notre action «Halte aux Renouées» est donc requise sur les cantons de Genève, Valais et Vaud.

Inscrivez-vous dès à présent:

asl@asleman.org ou 022 736 86 20

Vous recevrez les informations nécessaires sur les types de tâches que vous pourrez accomplir, les sites d’intervention et les périodes de l’année au cours desquelles sera organisée cette action d’envergure.

Pour en savoir plus : Lémaniques n°87 (pages 4 à 6)

Dépliant informatif renouée