English EN French FR
English EN French FR
English EN French FR

N°10 : Un projet fou qui a bien failli faire boire l’eau du Léman aux Parisiens

Le projet était de relier le Léman au niveau de Chens-sur-Léman (France) à Paris, grâce à un canal de près de 500 kilomètres. Il aurait permis à la ville d’être ravitaillée en eau potable. Le Léman, à cette époque était reconnue comme potable par François-Alphonse Forel : « une eau d’alimentation de qualité excellente égale ou supérieure aux eaux de source. L’eau du lac est très recommandable au point de vue hygiénique »
Ce projet fût imaginé par un ingénieur, Monsieur Paul Duvillard, dès 1882. Il aurait permis d’offrir aux Parisiens 1’000 litres d’eau par jour par habitant avec un débit de 24m3 par seconde. Outre la question de l’eau potable, Duvillard prévoyait l’augmentation du débit de la Seine permettant ainsi de chasser les égouts et les miasmes qui s’en dégageaient, et aussi d’y améliorer la navigation. Le projet fût peaufiné jusqu’en 1890 et présenté lors de l’exposition universel de 1900 au cours de laquelle il reçut deux distinctions dans la section « Modèles, plans et dessins de travaux publics ».
Heureusement, de nombreuses voix se sont élevées contre ce projet, remettant en cause ses calculs, la potabilité de l’eau du Léman et les coûts gigantesques qu’il entraînerait. Ses attaques provenaient de Suisses qui craignaient la diminution de l’eau. Notamment pour les Genevois, ce projet aurait été une perte importante d’alimentation des machines hydrauliques. Et aussi des usagers du Rhône qui redoutaient une diminution de son débit.
Le projet tomba à l’eau mettant à sec la Société (Société d’études pour l’adduction des eaux françaises du lac Léman à Paris et dans la banlieue) de Paul Duvillard et son associé. Et évitant ainsi un incident diplomatique.

Pour plus d’informations :
Tribune de Genève
Le Bains des Pâquis

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Retour haut de page

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.