English EN French FR
English EN French FR
English EN French FR

N°41 : Le Corbeau de mer

Le Grand Cormoran, ou Corbeau de mer en vieux français, n’a pas toujours été commun sur le Léman. D’origine tropicale, il a su coloniser des zones bien plus froides, allant jusqu’au Groenland. Piscivore, il est perçu comme un redoutable concurrent par les pêcheurs, son opportunisme et son sans-gêne face à leurs filets n’ont nullement aidé à sa réputation ; il fut persécuté dans l’Europe entière, jusqu’au bord de l’extinction, au XXème siècle. C’est à partir de la fin des années 1970 qu’il fut protégé au niveau européen ce qui augmenta drastiquement sa population. D’abord hivernants sur le lac (à savoir migrateurs venus du Nord de l’Europe en automne), le Grand Cormoran s’est épris du Léman où il réside dorénavant toute l’année. En 2017 on dénombrait près de 600 couples lémaniques.

Difficile de le louper, ce grand oiseau noir déployant ses imposantes ailes après une journée de pêche. Son plumage noir présente des reflets verts, violets et bronze si l’on s’approche. Avec son long bec crochu de plus de 6 centimètres, on le reconnaît facilement avec sa fière allure, bec piqué au ciel. En plumage nuptial, sa tête se blanchit autour de ses yeux émeraudes ainsi que le dessus de ses cuisses, qu’il exhibe fièrement lors de ses parades, tout en levant et baissant rythmiquement ses ailes. Grégaire, on le voit généralement en colonie sur les rochers, profitant de la chaleur du soleil. Mais c’est aussi un grand sportif qui peut parcourir près de 200 kilomètres par jour.

Contrairement à la plupart des oiseaux plongeurs, les plumes du Grand Cormoran ne sont que semi-perméables. C’est pour cela qu’il passe une partie de sa journée les ailes écartées, afin de se sécher. Cette caractéristique, qui pourrait être perçue comme un inconvénient, ne l’est pas réellement. En effet, elle lui permet de plonger plus à son aise en eau profonde, réduisant ainsi la quantité d’air comprise entre son plumage et sa peau. En réduisant ainsi sa flottabilité, il augmente ses facilités de manœuvre dans l’eau. Le Grand Cormoran nage plus profond que les autres oiseaux pouvant atteindre des profondeurs allant jusqu’à 34 mètres et y rester près d’une minute, de ce qui fait de ce Corbeau de mer un pêcheur sans pareil.

Informations tirées du Lémanique n°109 « Cormoran, l’éternel retour », et du reportage d’ORCA production, Le Grand Cormoran.

Crédit photo : Kai Taimsalu

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Retour haut de page

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.