N°113 : Couleuvre vipérine et tessellée – il y a serpent sous roche !

Les habitats des serpents sont souvent associés à des environnements chauds et secs, mais dans la région lémanique, les différentes espèces de couleuvres remettent en question cette idée préconçue. Parmi elles, les Couleuvres vipérines et tessellées qui malgré leurs similitudes génétiques et visuelles, sont des espèces distinctes.

Seuls de très rares endroits abritent les deux espèces. Les rives du Lavaux en font partie. Originaires d’un ancêtre commun, les Alpes les ont séparées en deux populations, conduisant à la formation de deux espèces différentes, aussi appelée spéciation. La Couleuvre vipérine s’est établie aux abords du Léman, tandis que la Couleuvre tessellée se rencontre naturellement au sud des Alpes. Depuis les années 20, la Couleuvre tessellée, introduite par les humains, colonise également les rives du Lavaux.

Ces deux espèces sont d’excellentes nageuses et ont un régime alimentaire principalement axé sur les poissons, avec occasionnellement quelques amphibiens. Elles partagent également des mécanismes de défense, tels que l’aplatissement de la zone du cou à la manière d’un cobra, le déversement des glandes cloacales pour émettre une odeur nauséabonde et la capacité à s’enduire de leurs propres excréments pour devenir répugnantes aux yeux des prédateurs. Si le danger persiste, la Couleuvre tessellée peut simuler sa mort, une stratégie rarement utilisée par la Couleuvre vipérine.

Au vu de leurs similitudes visuelles et comportementales, on peut les différencier en comptant le nombre d’écailles entre le museau et l’œil : quatre pour la Couleuvre tessellée, trois pour la Couleuvre vipérine. Cette distinction peut être délicate à établir sur des serpents vivants, mais elle est possible avec une mue annuelle relativement récente où les écailles restent visibles.

Pour observer ces espèces, privilégiez les zones buissonneuses ou rocheuses le long des plans d’eau tels que les étangs, lacs ou rivières, où ces couleuvres trouvent généralement refuge pour profiter du soleil sans dérangement.

📷 : Couleuvre vipérine (©Gilles Corsand) / Couleuvre tessellée (©Mircea Nita)

Facebook
Email
LinkedIn
Twitter
WhatsApp
Scroll to Top

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Pollution signalée!

Merci d’entrer ci-dessous les informations concernant votre signalement.

Mise à jour de vos coordonnées

[caldera_form id=”CF5f3154a643a1a”]

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.