N°40 : Pourquoi le niveau du lac est-il si bas ?

Et non, ce n’est pas pour cause de sécheresse, même si les beaux jours sont fréquents, ni à une trop grande consommation d’eau que le lac est si bas… Chaque hiver, le niveau du Léman est abaissé et perd jusqu’à 50 centimètres, dans le but d’anticiper l’arrivée de gros volumes d’eau causés par la fonte des neiges ainsi que les fortes crues du printemps. Mais il est vrai qu’en cette année 2020, le niveau est descendu bien plus bas qu’à l’accoutumée, et ce n’est pas une impression ! Tous les quatre ans, lors de chaque année bissextile, le niveau est baissé de 20 centimètres de plus afin de permettre l’entretien des rives. Le Léman a commencé à remonter depuis la mi-avril, pour atteindre son niveau estival en début juin.

Durant des siècles, les inondations sur les rives lémaniques étaient fréquentes, ce qui a incité les habitants à vouloir contrôler le niveau du lac. En 1884, un accord intercantonal a été conclu entre les cantons du Valais, de Vaud et de Genève, afin de protéger le pourtour du lac contre ces incidents. Cette régulation fut assurée par l’usine de la Coulouvrenière et le barrage du Pont de la machine jusqu’en 1995. Puis, usés par 100 ans de régularisation quotidienne, le barrage du Seujet, à l’aval du pont du Mont-Blanc à Genève, remplaça ces ouvrages et devint le nouveau robinet du Léman.

Informations tirées des sites :
Cercle de la Voile de Moratel-Cully, « Niveau du lac », 
Société Internationale de Sauvetage du Léman, Les dossiers techniques de la SISL, « Le Léman respire ».

Crédit photo : ©Société Internationale de Sauvetage du Léman

Share on facebook
Facebook
Share on email
Email
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

[caldera_form id=”CF5f3154a643a1a”]

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.