Rapport 2019 “Halte aux renouées”

Rapport 2019 “Halte aux Renouée”

RESUME

La protection de la biodiversité constitue une part importante des différentes missions que s’est assignée l’Association pour la Sauvegarde du Léman. Les renouées, plantes exotiques envahissantes importées d’Asie, portent gravement atteintes à la biodiversité, plus particulièrement le long des rives des lacs et des cours d’eau. Le Léman n’échappe pas à ce fléau. C’est pourquoi l’ASL a pris en main cette problématique. Son projet de lutte contre ces plantes, nommé « Halte aux Renouées », mené depuis 2013 s’articule autour de deux axes principaux : des interventions sur le terrain et la sensibilisation des acteurs de la région lémanique.

En ce qui concerne le terrain, l’ASL est intervenue en 2019 sur 132 stations de renouées (41 sur le Canton de Genève, 87 sur le Canton de Vaud, 1 en Valais et 3 en Haute-Savoie) réparties sur 19 communes bordant le lac (6 à Genève, 11 sur Vaud, 1 en Valais et 1 en Haute-Savoie). L’efficacité de cette lutte tient au nombre d’interventions effectuées sur chaque station. Ce travail représente 190 demi-journées passées sur le terrain entre les mois d’avril et octobre (74 sur Genève, 109 sur Vaud, 2 en Valais et 5 en Haute-Savoie). La biomasse éliminée lors de ces arrachages manuels pèse 12’367 kg : 686 kg à Genève sur une surface de 2’709 m2 et 11’681 kg dans le canton de Vaud sur une surface de 25’740 m2 (quelques centaines de kilos en Valais et en Haute-Savoie). L’action a débuté en 2013 sur les rives genevoises et en 2017 sur Vaud. L’ASL remporte là un succès certain car le constat après 6 ans de lutte est très encourageant. On observe déjà une diminution des foyers traités, autant en quantité de matière végétale éliminée qu’en temps alloué sur le terrain pour effectuer le travail d’arrachage. Un suivi scientifique de la biomasse sur certaines zones permet de mettre en évidence la diminution considérable de renouées d’une année à l’autre.
En 2019, l’ASL a également effectué un inventaire de tous les foyers de renouées présents sur les rives genevoises du lac par recensement depuis un bateau. De plus, la cartographie complète des stations gérées par l’ASL a été mise à jour.

A noter en outre la participation de l’ASL au projet transfrontalier Interreg « Stop aux invasives » qui lui permet de partager son expérience et participer à l’élaboration de nouveaux moyens de lutte contre cette plante.
Cette lutte serait totalement impossible sans la sensibilisation et l’engagement volontaire de nombreux bénévoles et entreprises. En effet, ce sont plus de 380 personnes qui ont donné de leur temps pour combattre ces invasives, ce dont l’ASL leur en est très reconnaissante.
La visibilité de cette action, grâce à l’information fournie régulièrement par l’ASL, contribue à sensibiliser le grand public et à motiver des personnes à apporter leur aide à sa réalisation.

Il est en effet important de pouvoir recruter de nouvelles personnes à travers différents canaux de communication. On notera également les excellents contacts développés avec les entreprises permettant aussi de motiver des personnes que ne connaissaient pas forcément l’ASL. Cette année, plusieurs communes ont sensibilisé leurs habitants en publiant des articles dans les journaux communaux. L’ASL de son côté, communique dans sa revue Lémaniques, sur les réseaux sociaux, sur son site internet et via sa Newsletter. Un dépliant et des panneaux sur site complètent ce dispositif.

Grâce à son expérience, l’ASL se positionne dès lors comme experte en matière de lutte contre les renouées. Elle est d’ailleurs sollicitée à ce sujet et partage ainsi son expérience avec d’autres associations, communes et professionnels devant faire face à cette problématique.

Lire le Rapport 2019 “Halte aux Renouées”

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur pinterest
Pinterest
Retour haut de page

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.