English EN French FR
English EN French FR
English EN French FR

N°28 : Une crinière de roi pour un danseur lacustre

Impossible de ne pas le remarquer, avec sa crinière rousse et noire et son long corps fuselé, le Grèbe huppé a été baptisé à son effigie. Avec son agilité surprenante, il possède l’anatomie idéale du plongeur et peut atteindre des profondeurs allant jusqu’à 5 mètres pour y trouver poissons, mollusques et crustacés à son goût. Migrateur de courte distance ou sédentaire, l’espèce est présente toute l’année sur les rives du Léman. Plus discret en hiver avec son plumage internuptial, à l’arrivée du froid le Grèbe huppé s’éloigne des rives et rejoint le large, où les poissons sont plus abondants et les prédateurs absents.

Contrairement à la plupart des oiseaux d’eau, la femelle et le mâle portent le même plumage. Mais ne pensez pas qu’ils apprêtent ce magnifique habit toute l’année ; ils ne sortent cette parure de noce qu’au commencement des amourettes. Et il y’a de quoi se mettre sur son 31, car la parade du plus grand des grèbes européens est mémorable ; cous dressés en face à face, ils commencent leur danse en hochant la tête, tel un salut, pour finalement plonger à l’unisson et ressortir les becs chargés de plantes aquatiques, offrande mutuelle qui scellera leur union. De cette union, naîtra des petits oisillons qui ne ressembleront guère à leurs parents avec leur robe zébrée noire et blanche. Ceux-ci vont rapidement quitter le nid en se réfugiant dans les plumes du dos de leur mère ou de leur père. On retrouve cette même particularité chez les deux autres grèbes nicheurs du Léman, le Grèbe castagneux et le Grèbe à cou noir.

Relativement commun sur le lac aujourd’hui, le Grèbe huppé n’a pas toujours connu que des beaux jours. Très prisé pour ses plumes et jugé nuisible au siècle passé, il fut victime de chasse intensive. L’aménagement de zones protégées comme aux Grangettes et à la Pointe-à-la-bise a fortement contribué à son émancipation.

Informations tirées du guide Oiseaux du Léman de Stéphane Corcelle et Mathieu Binand, Guide de Poche Rossolis, 2011

Crédit photo: ©Kai Taimsalu

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Retour haut de page

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.