N°44 : Comment le Léman est-il apparu ?

Commençons par le commencement, bien avant les Romains mais quand même bien après les dinosaures, quand le Bassin lémanique était recouvert d’une immense mer de glace. Voyageons 60’000 années en arrière, sur un glacier épais de plus de 900 mètres. Le glacier, n’étant pas une masse stoïque où rien ne se passe, creusa dans la roche. En effet, en coulant, la glace frotta contre la roche et sculpta la vallée du Rhône et le Léman, tel une rivière qui sculpte son lit. C’est ainsi que commence la création des aspects variés ainsi que la géologie complexe du Léman.

Avant la déglaciation, le glacier du Rhône continue son avancée jusqu’à atteindre la région de Lyon, puis repart dans l’autre sens, reculant jusqu’à Genève, en déposant ses alluvions à l’emplacement de ce qui deviendra la vieille-ville de Genève. Dès 16’000 av. J.-C., apparait le premier bassin d’eau du lac, partiellement libérés de glaces et avec un niveau qui outrepasse de 30 mètres celui que nous connaissons actuellement. Des blocs erratiques y sont aussi déposés, comme les deux fameuses Pierres-du-Niton, observables depuis les bords du lac en rade de Genève.

Arrive alors la période climatique BØlling, aux alentours de -12’000, et sa chaleur qui permet à la végétation de prospérer ainsi qu’au niveau du lac de baisser. Genévriers, bouleaux nains, plantes herbacées, pins et saules colonisent les abords du Léman, mais n’y restent pas seuls pour très longtemps, car les Humains arrivent… Une civilisation lacustre, aux adaptations fascinantes, commence à se développer… La suite dans le prochain 60 secondes.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Retour haut de page

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.