N°53 : La pollution plastique dans le Léman

La pollution des eaux par le plastique est aujourd’hui une problématique mondiale qu’il est fondamental de mieux comprendre, dans le but de pouvoir trouver des moyens de 𝗺𝗶𝗲𝘂𝘅 𝗽𝗿𝗼𝘁𝗲́𝗴𝗲𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗲́𝗰𝗼𝘀𝘆𝘀𝘁𝗲̀𝗺𝗲𝘀 𝗮𝗾𝘂𝗮𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀 𝗲𝘁 𝗻𝗼𝘁𝗿𝗲 𝘀𝗮𝗻𝘁𝗲́. Le Léman n’échappe pas à ce type de pollution.

C’est pourquoi l’ASL a voulu en savoir plus et a mandaté en 2018 le Dr Julien Boucher, spécialiste dans ce domaine, pour effectuer 𝘂𝗻𝗲 𝗺𝗼𝗱𝗲́𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗳𝗹𝘂𝘅 𝗱𝗲 𝗽𝗹𝗮𝘀𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗮𝗰. L’étude, menée en partenariat avec une équipe de l’EPFL dirigée par Luiz Felippe de Alencastro, a permis d’identifier 𝗹𝗲𝘀 𝘀𝗼𝘂𝗿𝗰𝗲𝘀 𝗺𝗮𝗷𝗲𝘂𝗿𝗲𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗳𝗹𝘂𝘅 𝗱𝗲 𝗽𝗹𝗮𝘀𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲 : déversoirs d’orage, eaux de ruissellement et rejets directs seraient les 𝗽𝗿𝗶𝗻𝗰𝗶𝗽𝗮𝘂𝘅 𝗿𝗲𝘀𝗽𝗼𝗻𝘀𝗮𝗯𝗹𝗲𝘀.

Par ces différents biais, 𝗲𝗻𝘃𝗶𝗿𝗼𝗻 𝟱𝟬 𝘁𝗼𝗻𝗻𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝗽𝗹𝗮𝘀𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗳𝗶𝗻𝗶𝘀𝘀𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲 𝗟𝗲́𝗺𝗮𝗻 𝗰𝗵𝗮𝗾𝘂𝗲 𝗮𝗻𝗻𝗲́𝗲.

Seulement 10% des plastiques déversés dans le Léman seraient emportés vers l’aval par le Rhône à Genève. Cela signifierait donc que 𝗹𝗮 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗴𝗿𝗮𝗻𝗱𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗹𝗮𝘀𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀 arrivant dans le lac 𝘆 𝘀𝗲𝗿𝗮𝗶𝘁 𝗽𝗶𝗲́𝗴𝗲́𝗲, celui-ci fonctionnant comme un bassin de décantation.

De ce fait, de nombreuses questions se posent quant au devenir des ces plastiques qui « stagnent » dans le Léman et à leur répartition. 𝗜𝗹𝘀 𝘀𝗲 𝗿𝗲𝘁𝗿𝗼𝘂𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗼𝘂𝘁, sur les rives, à la surface de l’eau, au fond du lac et dans les sédiments.

En raison des phénomènes physico-chimiques en milieu aquatique, les plus gros éléments plastique se fragmentent en plus petit, pouvant aller 𝗷𝘂𝘀𝗾𝘂’𝗮̀ 𝗹’𝗲́𝗰𝗵𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗱𝘂 𝗻𝗮𝗻𝗼𝗺𝗲̀𝘁𝗿𝗲 !

𝗤𝘂𝗶𝗱 𝗱𝗲 𝗹𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗶𝗺𝗽𝗮𝗰𝘁𝘀 𝘀𝘂𝗿 𝗹𝗮 𝗯𝗶𝗼𝗱𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀𝗶𝘁𝗲́ 𝗹𝗮𝗰𝘂𝘀𝘁𝗿𝗲 ? Actuellement c’est une question à laquelle il est encore difficile de répondre. Cependant une étude de l’EPFL a démontré en 2014 que 𝟭𝟬% 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗼𝗶𝘀𝘀𝗼𝗻𝘀 𝗱𝘂 𝗟𝗲́𝗺𝗮𝗻 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗲𝗻𝗮𝗶𝘁 𝗱𝘂 𝗽𝗹𝗮𝘀𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲𝘂𝗿 𝘁𝘂𝗯𝗲 𝗱𝗶𝗴𝗲𝘀𝘁𝗶𝗳, prouvant ainsi leur présence dans la chaîne alimentaire lacustre.

Les effets sur l’Humain suite à l’ingestion de ces micro/nano-plastiques sont encore mal connus, toutefois, 𝗹𝗲 𝗽𝗿𝗶𝗻𝗰𝗶𝗽𝗲 𝗱𝗲 𝗽𝗿𝗲́𝗰𝗮𝘂𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘃𝗿𝗮𝗶𝘁 𝗲̂𝘁𝗿𝗲 𝗮𝗱𝗼𝗽𝘁𝗲́ afin de mettre en place des solutions 𝘃𝗶𝘀𝗮𝗻𝘁 𝗮̀ 𝗿𝗲́𝗱𝘂𝗶𝗿𝗲 𝗹𝗮 𝗽𝗼𝗹𝗹𝘂𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗽𝗹𝗮𝘀𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲 avant d’en connaitre l’impact sur la santé.

𝐒𝐨𝐮𝐫𝐜𝐞𝐬 :
Lémanique n°110 « Le Léman n’est pas un jouet » 12/2018

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Retour haut de page

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.