English EN French FR
English EN French FR
English EN French FR

N°54 : Les barques du Léman

La navigation sur le Léman ne date pas d’hier : au 18ème siècle, nombreuses sont les embarcations qui sillonnent le Léman pour le transport de marchandises et le commerce, très développé dans la région. La foire de Genève, l’une des plus grandes d’Europe, encourage ainsi 𝗹𝗲 𝘁𝗿𝗮𝗻𝘀𝗶𝘁 𝗱𝗲 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁𝘀 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗴𝗿𝗮𝗻𝗱𝘀 𝗰𝗼𝗹𝘀 𝗮𝗹𝗽𝗶𝗻𝘀 𝗲𝘁 𝗮𝘂𝗴𝗺𝗲𝗻𝘁𝗲 𝗹𝗲 𝘁𝗿𝗮𝗳𝗶𝗰 𝗹𝗮𝗰𝘂𝘀𝘁𝗿𝗲.

Initialement, une petite flotte de bateaux est montée et stationnée au château de Chillon par 𝗹𝗲𝘀 𝗰𝗼𝗺𝘁𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝗦𝗮𝘃𝗼𝗶𝗲, 𝗾𝘂𝗶 𝗮𝘂 𝟭𝟴𝗲̀ 𝘀𝗶𝗲̀𝗰𝗹𝗲 𝗽𝗼𝘀𝘀𝗲̀𝗱𝗲𝗻𝘁 𝗹’𝗲𝗻𝘁𝗶𝗲̀𝗿𝗲𝘁𝗲́ 𝗱𝘂 𝗟𝗲́𝗺𝗮𝗻. Les rivalités entre Genevois, Bernois et Savoyards donnent lieu à de vraies 𝗯𝗮𝘁𝗮𝗶𝗹𝗹𝗲𝘀 𝗻𝗮𝘃𝗮𝗹𝗲𝘀. Au fil du temps et en périodes de paix, ces embarcations servent occasionnellement au transport de marchandises et finissent par devenir, suite à l’expansion des villes au 19ème siècle, de vrais transports lacustres. C’est à partir de ce moment que ces barques se développent pour 𝗹𝗲 𝘁𝗿𝗮𝗻𝘀𝗽𝗼𝗿𝘁 𝗱𝗲 𝗽𝗶𝗲𝗿𝗿𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝗰𝗼𝗻𝘀𝘁𝗿𝘂𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻, 𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝘂𝗹𝗶𝗲̀𝗿𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗮̀ 𝗹𝗮 𝗰𝗮𝗿𝗿𝗶𝗲̀𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗠𝗲𝗶𝗹𝗹𝗲𝗿𝗶𝗲, fournisseur principal franco-suisse des côtes lémaniques.

Ces bateaux font en moyenne 𝟯𝟬 𝗺𝗲̀𝘁𝗿𝗲𝘀 𝗱𝗲 𝗹𝗼𝗻𝗴 𝗲𝘁 𝗽𝗲̀𝘀𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗿𝗲̀𝘀 𝗱𝗲 𝟳𝟬 𝘁𝗼𝗻𝗻𝗲𝘀 ! Ce sont de vrais « immeubles » à déplacer. De plus, leur système de voilures et d’antennes pivotantes nécessitent une 𝗺𝗮𝗶̂𝘁𝗿𝗶𝘀𝗲 𝗽𝗮𝗿𝗳𝗮𝗶𝘁𝗲 afin de pouvoir barrer ces grands navires en toute sécurité.

En 1900, une soixantaine de barques étaient en activité sur le lac. Par la suite, le développement du réseau ferroviaire mis un terme relativement rapide à l’utilisation des barques, dont 𝗹𝗮 𝗾𝘂𝗮𝘀𝗶-𝘁𝗼𝘁𝗮𝗹𝗶𝘁𝗲́ 𝗱𝗶𝘀𝗽𝗮𝗿𝘂 𝗮𝘂 𝟮𝟬𝗲̀𝗺𝗲 𝘀𝗶𝗲̀𝗰𝗹𝗲.

La Savoie, construite entre 1997 et 2000 par des passionnés, est une réplique de La Savoie 513. Elle a été construite selon le plan des constructeurs de l’époque et avec des matériaux et outils de l’époque !

Aujourd’hui, on dénombre 𝟱 𝗽𝗿𝗶𝗻𝗰𝗶𝗽𝗮𝗹𝗲𝘀 𝗲𝗺𝗯𝗮𝗿𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 d’époque toujours en navigation sur le Léman : 𝗟’𝗔𝘂𝗿𝗼𝗿𝗲, 𝗟𝗮 𝗩𝗮𝘂𝗱𝗼𝗶𝘀𝗲, 𝗟𝗮 𝗡𝗲𝗽𝘁𝘂𝗻𝗲, 𝗟𝗮 𝗗𝗲𝗺𝗼𝗶𝘀𝗲𝗹𝗹𝗲 𝗲𝘁 𝗟𝗮 𝗦𝗮𝘃𝗼𝗶𝗲. Bien entendu, elles ne servent plus au transport de marchandises, mais plutôt au tourisme local et à la pérennisation du patrimoine lémanique que constituent ces formidables embarcations, en les rendant accessibles au grand public.

𝐒𝐨𝐮𝐫𝐜𝐞𝐬 :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Retour haut de page

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.