English EN French FR
English EN French FR
English EN French FR

N°58 : Baignade interdite dans le Léman ?

Le Léman est superbe, la qualité de son eau ravit plus de 900’000 personnes qui la boivent et la baignade y est allègrement pratiquée. Mais cette beauté immaculée n’est pourtant pas le reflet du Léman tel qu’il a été dans le passé. Et oui, 𝗶𝗹 𝗳𝘂𝘁 𝘂𝗻 𝘁𝗲𝗺𝗽𝘀 𝗼𝘂̀ 𝘀𝗲 𝗯𝗮𝗶𝗴𝗻𝗲𝗿 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲 𝗹𝗮𝗰 𝗲́𝘁𝗮𝗶𝘁 𝗱𝗮𝗻𝗴𝗲𝗿𝗲𝘂𝘅. Mais qu’est-ce qui en faisait un milieu si hostile dans les années 1960 à 1980 ?

Victime d’une 𝗲𝘂𝘁𝗿𝗼𝗽𝗵𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 de ses eaux sans précédent, le lac faisait peur à la plupart des habitants de la région. En effet, les effluves pestilentiels, les algues qui proliféraient et les cadavres d’animaux morts qui voguaient au gré des courants n’inspiraient guère confiance et 𝘀𝗼𝗻 𝗲́𝘁𝗮𝘁 𝘀𝗮𝗻𝗶𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗲́𝘁𝗮𝗶𝘁 𝗰𝗮𝘁𝗮𝘀𝘁𝗿𝗼𝗽𝗵𝗶𝗾𝘂𝗲.

Mais qu’est-ce que l’eutrophisation ?

Lorsque des nutriments (surtout le phosphore) s’accumulent dans un milieu aquatique accompagnés d’une augmentation de température et de rayonnement solaire, cela favorise la 𝗰𝗿𝗼𝗶𝘀𝘀𝗮𝗻𝗰𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗵𝘆𝘁𝗼𝗽𝗹𝗮𝗻𝗰𝘁𝗼𝗻𝘀 𝗲𝘁 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗹𝗮𝗻𝘁𝗲𝘀 𝗮𝗾𝘂𝗮𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀. Une concentration élevée de ces nutriments peut mener à une croissance effrénée de ces organismes aquatiques et 𝗹𝗲𝘂𝗿 𝗱𝗲́𝗰𝗼𝗺𝗽𝗼𝘀𝗶𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗰𝗼𝗻𝘀𝗼𝗺𝗺𝗲 𝗲́𝗻𝗼𝗿𝗺𝗲́𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗱’𝗼𝘅𝘆𝗴𝗲̀𝗻𝗲. Le cycle se poursuit jusqu’à épuisement du stock disponible d’oxygène. De ce fait, la disparition de ce dernier mène à 𝗹𝗮 𝗺𝗼𝗿𝘁 𝗱’𝘂𝗻𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲 𝗱𝗲 𝗹𝗮 𝗯𝗶𝗼𝗱𝗶𝘃𝗲𝗿𝘀𝗶𝘁𝗲́ 𝗱𝘂 𝗺𝗶𝗹𝗶𝗲𝘂, 𝗽𝗮𝗿 𝗮𝘀𝗽𝗵𝘆𝘅𝗶𝗲. De plus, l’augmentation de la turbidité de l’eau peut aussi favoriser le développement de bactéries potentiellement dangereuses.

𝗟’𝗲𝘅𝗽𝗹𝗼𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲́𝗺𝗼𝗴𝗿𝗮𝗽𝗵𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗱𝗲 𝟭𝟵𝟱𝟳 𝗮̀ 𝟭𝟵𝟳𝟳 ainsi que le développement des engrais pour l’agriculture et l’utilisation des lessives phosphatées constituent les principales causes de cette asphyxie dont a souffert le Léman à cette période. Époque durant laquelle la concentration en phosphore a été multipliée par 9 ! Le peu de stations d’épuration existant n’étant pas toujours adaptées au volumes d’eau à assainir, une majorité des eaux polluées étaient rejetées dans le lac, 𝘀𝗮𝗻𝘀 𝗮𝘂𝗰𝘂𝗻 𝘁𝗿𝗮𝗶𝘁𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗽𝗿𝗲́𝗮𝗹𝗮𝗯𝗹𝗲. Par conséquent, de nombreux endroits étaient déconseillés voire même interdits à la baignade !

Après de nombreux efforts et plusieurs batailles de longue haleine de la part d’acteurs tout autour du lac (dont l’ASL), 𝗹𝗲 𝗟𝗲́𝗺𝗮𝗻 𝗮 𝗿𝗲𝘁𝗿𝗼𝘂𝘃𝗲́ 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲𝗹𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝘀𝗼𝗻 𝗼𝘅𝘆𝗴𝗲̀𝗻𝗲, 𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗲𝗻 𝗿𝗲𝘀𝘁𝗮𝗻𝘁 𝗰𝗼𝗻𝘃𝗮𝗹𝗲𝘀𝗰𝗲𝗻𝘁. Profitons donc de nous y baigner, sans oublier que cela n’a pas toujours été possible !

Photo : Musée du Léman

𝐒𝐨𝐮𝐫𝐜𝐞𝐬 :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Retour haut de page

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.