English EN French FR
English EN French FR
English EN French FR

N°76 : Mais… Où va cette eau ?

Après avoir mangé, je vais faire ma vaisselle : je prends mon éponge, un peu de savon, je frotte et hop, je rince avec de l’eau : tout disparaît dans les canalisations. 𝗠𝗮𝗶𝘀…𝗼𝘂̀ 𝘃𝗮 𝗰𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗲𝗮𝘂 ?

Les eaux usées passent dans les canalisations et sont acheminées jusqu’aux 𝘀𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 𝗱’𝗲́𝗽𝘂𝗿𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀 (𝗦𝗧𝗘𝗣) pour y être nettoyées par différents processus.

1️⃣ Le dégrillage : 𝗹𝗲𝘀 𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘂𝘀𝗲́𝗲𝘀 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗻𝘁 𝗱’𝗮𝗯𝗼𝗿𝗱 𝗮̀ 𝘁𝗿𝗮𝘃𝗲𝗿𝘀 𝗱𝗲𝘀 𝗴𝗿𝗶𝗹𝗹𝗲𝘀 qui permettent de retenir les déchets : restes de nourritures et autres éléments de grandes tailles y sont retenus. S’y retrouvent également certains déchets qui n’ont pas leur place dans les canalisations comme les mégots et les bâtonnets de type Q-Tips…berk !

2️⃣ Ensuite : hop, au bain ! 𝗟’𝗲𝗮𝘂 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝘂𝗻 𝗴𝗿𝗮𝗻𝗱 𝗯𝗮𝘀𝘀𝗶𝗻 où le sable en suspension sédimente et est ensuite récupéré. Il sera déposé dans une décharge, car des poussières de métaux et de plastiques empêchent son utilisation. Par la même occasion, l’huile et les matières grasses qui flottent à la surface de ce bassin sont extraites de l’eau.

3️⃣ Après ce premier bain, c’est la décantation : 𝗹𝗲𝘀 𝗲𝗮𝘂𝘅 𝘂𝘀𝗲́𝗲𝘀 𝗮𝗿𝗿𝗶𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝘂𝗻𝗲 𝘀𝘂𝗰𝗰𝗲𝘀𝘀𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗯𝗮𝘀𝘀𝗶𝗻𝘀 𝗮𝗳𝗶𝗻 𝗱’𝗲́𝘃𝗮𝗰𝘂𝗲𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗰𝘂𝗹𝗲𝘀 𝗲𝗻 𝘀𝘂𝘀𝗽𝗲𝗻𝘀𝗶𝗼𝗻, sous forme de boues. Ces boues sont composées de matière inorganique, qui sera séchée et brûlée, ainsi que de matières biodégradables qui sont digérées par des bactéries : adieu mes restes de nourriture ! Au passage, cette digestion crée du biogaz, qui permet la production d’énergie !

4️⃣ Et les substances POLLUANTES ? 𝗢𝗻 𝗮𝗷𝗼𝘂𝘁𝗲 𝗱𝘂 𝗰𝗵𝗹𝗼𝗿𝘂𝗿𝗲 𝗱𝗲 𝗳𝗲𝗿 𝗾𝘂𝗶 𝘀𝗲 𝗰𝗼𝗹𝗹𝗲 𝗮𝘂 𝗽𝗵𝗼𝘀𝗽𝗵𝗮𝘁𝗲 𝗲𝘁 𝗹𝗲 𝗳𝗮𝗶𝘁 𝗰𝗼𝘂𝗹𝗲𝗿 𝗮𝘂 𝗳𝗼𝗻𝗱 𝗱𝘂 𝗯𝗮𝘀𝘀𝗶𝗻 𝗱𝗲 𝗱𝗲́𝗰𝗮𝗻𝘁𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻, l’empêchant d’arriver dans l’eau : ça vaut mieux, cette substance nocive était responsable de l’eutrophisation du lac contre laquelle l’ASL s’est battue dès sa création en 1980. Et puis, avant d’être relâchée, l’eau passe encore dans un filtre, car elle contient toujours des micro-polluants chimiques et synthétiques qui n’ont pas pu être digérés par les micro-organismes. Ce processus permet d’en retenir une partie.

𝗠𝗮𝗶𝘀 𝗮𝗹𝗼𝗿𝘀, 𝗽𝗼𝘂𝗿𝗾𝘂𝗼𝗶 𝗼𝗻 𝗻𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗶𝘁 𝗱𝗲 𝗻𝗲 𝗽𝗮𝘀 𝗽𝗼𝗹𝗹𝘂𝗲𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗲𝗮𝘂𝘅, 𝘀𝗶 𝗲𝗹𝗹𝗲𝘀 𝘀𝗼𝗻𝘁 𝗻𝗲𝘁𝘁𝗼𝘆𝗲́𝗲𝘀 ? Parce que, malgré le travail effectué par les STEP, les eaux nettoyées ne sont pas aussi pures que celles des rivières ou des lacs : 𝗶𝗹 𝘆 𝗮 𝘁𝗲𝗹𝗹𝗲𝗺𝗲𝗻𝘁 𝗱𝗲 𝘀𝘂𝗯𝘀𝘁𝗮𝗻𝗰𝗲𝘀 𝗮̀ 𝘁𝗿𝗶𝗲𝗿, 𝗾𝘂’𝘂𝗻𝗲 𝗽𝗮𝗿𝘁𝗶𝗲 𝗻’𝗲𝘀𝘁 𝗽𝗮𝘀 𝗿𝗲𝘁𝗲𝗻𝘂𝗲 𝗽𝗮𝗿 𝘁𝗼𝘂𝘀 𝗰𝗲𝘀 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝘁𝘀 𝗳𝗶𝗹𝘁𝗿𝗲𝘀. C’est le cas des micropolluants, comme des substances chimiques (médicaments, cosmétiques, insecticides) ou de certains microplastiques : ces substances sont dangereuses pour les organismes aquatiques et sont une menace pour les ressources en eau potable.

C’est pour ça que les STEP sont en constantes améliorations, notamment pour le traitement des micropolluants.

𝗟’𝘂𝘁𝗶𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗮̀ 𝗹𝗮 𝗺𝗮𝗶𝘀𝗼𝗻 𝗱𝗲 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁𝘀 𝗻𝗮𝘁𝘂𝗿𝗲𝗹𝘀 𝗯𝗶𝗼𝗱𝗲́𝗴𝗿𝗮𝗱𝗮𝗯𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗲𝗿𝗺𝗲𝘁 𝗱𝗲 𝘀𝗼𝘂𝗹𝗮𝗴𝗲𝗿 𝗹𝗲𝘀 𝗦𝗧𝗘𝗣. C’est aussi pour ça qu’i𝗹 𝗳𝗮𝘂𝘁 𝗮̀ 𝘁𝗼𝘂𝘁 𝗽𝗿𝗶𝘅 𝗲́𝘃𝗶𝘁𝗲𝗿 𝗱𝗲 𝗷𝗲𝘁𝗲𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝗱𝗲́𝗰𝗵𝗲𝘁𝘀 𝗼𝘂 𝗱𝗲𝘀 𝗽𝗿𝗼𝗱𝘂𝗶𝘁𝘀 𝗰𝗵𝗶𝗺𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀 𝗱𝗮𝗻𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗰𝗮𝗻𝗮𝗹𝗶𝘀𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻𝘀.

Les canalisations ne sont pas MAGIQUES, tout ce que l’on y déverse doit ensuite être traité au mieux. Les STEP font un énorme travail, mais ne sont pas infaillibles.

Informations tirées du site de la CIPEL et sur Energie-Environnement

Crédit Photo : ASL et Energie-Environnement

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.