English EN French FR
English EN French FR
English EN French FR

N°80 : La Bergeronnette grise

Le week-end passé, j’ai profité d’une éclaircie pour aller me prélasser sur une terrasse au bord du Léman. En contemplant le paysage, un petit oiseau attira mon œil car il s’approchait en me regardant curieusement. C’était une 𝗕𝗲𝗿𝗴𝗲𝗿𝗼𝗻𝗻𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗴𝗿𝗶𝘀𝗲. Peu farouche, ce magnifique oiseau aime autant que nous se promener le long des rives. Appartenant à l’ordre des 𝗽𝗮𝘀𝘀𝗲𝗿𝗲𝗮𝘂𝘅, la Bergeronnette grise est la deuxième espèce non forestière la plus abondante en Suisse derrière le Rougequeue noir. On l’aperçoit souvent en milieu 𝘂𝗿𝗯𝗮𝗶𝗻 mais rarement loin d’un 𝗽𝗼𝗶𝗻𝘁 𝗱’𝗲𝗮𝘂. Elle est friande de petits insectes comme les mouches, les moustiques et les fourmis. La Bergeronnette a une démarche facilement reconnaissable. Elle avance en marchant une patte après l’autre tout en agitant constamment sa queue. Cela explique pourquoi on l’appelait autrefois Hochequeue. Son plumage variant différentes tonalités de gris lui donne un air très élégant. Elle a l’habitude de 𝗺𝗶𝗴𝗿𝗲𝗿 mais essentiellement sur de courtes distances. Si les hivers sont cléments, elle peut se comporter en oiseau 𝘀𝗲́𝗱𝗲𝗻𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲. La Bergeronnette grise niche principalement dans les failles de murs ainsi que dans les toitures de bâtiments. Peu craintive, elle niche souvent dans des lieux fréquentés. Il est alors possible d’observer ses incessants allers-retours pour nourrir sa progéniture, le bec chargé d’insectes.

Informations tirées de Birdlife Suisse
Crédits photos : Birdlife Suisse, Corine Bliek, Photo ASL

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur email
Email
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur whatsapp
WhatsApp

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.