N°89: Le Crapaud commun

Savez-vous comment on appelle le bébé du crapaud ?

Le crapelet !

Le Crapaud commun est l’une des cinq espèces de crapauds (et crapelets !) indigènes du bassin lémanique. Il se reconnaît à son aspect trapu, son corps verruqueux et brun et ses yeux très proéminents. D’ailleurs, ses yeux sont orientés vers les côtés et le bas, puisque c’est dans cette direction qu’il cherchera ses proies. C’est également le plus grand des crapauds, pouvant atteindre 14 cm.

Comme tous les amphibiens et reptiles, le Crapaud commun est un animal à sang froid et sensible au gel. En hiver, il doit trouver un moyen d’éviter de geler. Certaines grenouilles, des espèces rousses et vertes par exemple, passent l’hiver dans l’eau ; près de la vase, il fait moins froid, et puisqu’elles respirent par la peau, le brassage de l’eau leur permet de rester approvisionnées en oxygène.

En revanche, les crapauds ne respirent pas par la peau, et ne peuvent donc pas passer l’hiver sous l’eau. Pendant 6 mois, à partir d’octobre environ, le crapaud commun reste dans un trou qu’il a creusé lui-même, dans des éboulis ou encore dans des décombres : c’est l’hivernation des crapauds. Ils creusent avec leurs pattes arrière jusqu’à atteindre la limite du gel. Ceux qui ne creusent pas assez risquent de mourir pendant l’hiver. Le Crapaud commun abaisse alors son métabolisme afin de n’utiliser que très peu d’énergie : même son rythme cardiaque et sa température corporelle diminuent, et en règle générale, il ne mange pas.

Les Crapauds communs ressortiront de leur cachette au printemps, au moment de la reproduction. On peut alors souvent observer des mâles accrochés sur le dos des femelles, afin d’être sûrs de pouvoir féconder ses œufs une fois qu’elle les aura libérés… pour autant qu’un autre mâle ne vienne pas le déloger entre temps !
Le crapaud n’est pas le seul dans notre région à ralentir son métabolisme pour passer l’hiver : Blaireaux européens, Hérissons communs, Marmottes des alpes et chauves-souris passent l’hiver à dormir pour économiser de l’énergie.

Il me semble que nous nous approchons de l’hiver … alors … bonne nuit !

Crédit photo: Wikimedia Commons
Informations : karch.ch, La Libellule

Share on facebook
Facebook
Share on email
Email
Share on linkedin
LinkedIn
Share on twitter
Twitter
Share on whatsapp
WhatsApp

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de ses affluents.

Mise à jour de vos coordonnées

[caldera_form id=”CF5f3154a643a1a”]

Abonnez-vous à la newsletter de l'ASL

Afin de recevoir les dernières nouvelles du lac et de son bassin.